Mehdi Krüger

Découvert à Barjac..
Mehdi Krüger, un univers puissant et poétique…
« S’il te faut un être qui t’accompagne pour que tu t’accomplisses
S’il te faut une main dans la tienne pour que tu y parviennes
Mais sans qu’aucune ne convienne
S’il te faut les fautes des autres pour que tu te pardonnes à toi-même
Ouvre ma main
Voici une gomme pour tes erreurs d’hier
Un stylo pour celles de demain »
.

« LE RÊVE EST UNE ÉTINCELLE QUI S’ÉTEINT SEULE

ÉTOUFFÉE PAR LES MAINS SALES ET LES LINCEULS.

MAIS JE PRÉFÈRE QUE TOUT M’INDIGNE, QUE TOUT M’INDIFFÈRE

MÊME QUAND TOUT M’INDIQUE QU’ON NE PEUT RIEN Y FAIRE. »

On peut l’écouter sur son site

Publié dans Poésie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Une vie violente, Thierry de Peretti

Il a tout d’un gentil garçon, Stéphane, plutôt intello.. On le découvre au début du film à Paris.. Un appel téléphonique lui apprenant la mort violente de deux de ses amis en Corse fait alors resurgir le passé..
On ne plaisante pas avec l’amitié. Stéphane accepte de transporter un sac chargé d’armes à feu pour l’un de ses amis.. Arrêté, il est pris en charge par un groupe de détenus politiques.. Il y rencontre, en particulier, François à l’allure de patriarche.. On s’enflamme sur le peuple corse, son âme, sa terre.. dévoyés par les autres mouvements clandestins..
Un sens à sa vie, une famille. C’est ce que croit découvrir Stéphane qui entraîne à son tour sa bande de copains….
Un film oppressant et très fort… On suit ces groupes de jeunes (pas que) s’enflammer, préparer des attentats dans des soirées entre hommes sans vraiment comprendre ce qui les anime mais le savent-ils vraiment eux mêmes..?

Publié dans Cinéma | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La tresse, Laetitia Colombani, Grasset

Elles son trois. Trois femmes.
Smita, indienne, est une intouchable.. Elle survit en ramassant le contenu des toilettes des personnes des autres castes. Elle a décidé que sa fille ne vivrait pas la même vie qu’elle et qu’elle ferait des études..
Giulia est sicilienne. Elle travaille dans l’atelier de son père.. Elle fréquente en secret Kamaljit, un beau Sikh.. Mais son père est victime d’un accident.. Que va t’il se passer pour l’entreprise?
Sarah, canadienne est une avocate très réputée. Son travail est sa vie. Elle y a sacrifiée sa vie personnelle et celle de ses enfants.. mais le corps a ses limites et Sarah découvre qu’elle a une grave maladie..
Le roman alterne les chapitres où l’on suit la vie de ces trois battantes…
Un très beau livre. Ces trois femmes doivent déployer beaucoup d’énergies, dans des situations très différentes et  à un moment charnière de leur vie,  pour sortir de leur condition..
Trois beaux portraits.
 » Je dédie mon travail à ces femmes
Liées par leurs cheveux,
Comme un grand filet d’âmes. »

Publié dans Livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le polar de l’été, Luc Chomarat, La manufacture de livres

Il a été marqué par tous les polars que son père lisait quand il était enfant. Aujourd’hui, en vacances, avec sa nouvelle campagne, ses enfants, il aimerait pouvoir écrire « le polar de l’été « .
Le prétexte d’un accident arrivé à sa mère va lui faire rechercher la bibliothèque paternelle pour y retrouver un polar, resté inconnu qui devrait lui servir de modèle. .Mais la recherche va se révéler plus compliquée que prévu. .
Un roman très drôle. Réflexion décalée sur le polar aujourd’hui.. Réflexion tendre/amère sur le temps qui passe..

 

Publié dans Livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les attachants, Rachel Corenblit, La brune au Rouergue

Emma est jeune institutrice. Elle vient d’avoir le concours et comme souvent, est nommée dans une école où personne ne veut aller. Là, elle fait la connaissance de « sa classe » : 26 CM2. Des enfants des quartiers : enfants de parents séparés, handicapés, « cas sociaux « ..
L’auteur  nous fait partager la vie de cette classe avec Emma. Les moments difficiles avec certains enfants déjà endurcis par la vie : l’histoire du petit Ryan violenté par le compagnon de sa mère. .Les moments magiques comme le dernier soir de la classe de découverte où tous s’allongent dans la neige pour regarder les étoiles..
Un très beau livre plein d’émotion, de tendresse, de croyance lucide sur le rôle que peut jouer l’école pour tenter de déjouer les déterministes sociaux, si on lui en laisse la possibilité.

Publié dans Livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La colère d’un homme patient, Raúl Arévalo


Curro sort de prison après huit ans derrière les barreaux. Il est le seul à avoir été pris, suite à un hold up qui a mal tourné. Ana, son amie d’enfance l’attend avec le fils qu’ils ont eu en prison. Depuis quelques temps, elle est attirée par José, un homme secret qui passe beaucoup de temps dans le bar de son frère. .
Un très beau film sur la justice, la possibilité de se racheter, la vengeance . Une ambiance très lourde. La victime devient criminelle.

Publié dans Cinéma | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le vénérable W, Barbet Schroeder

Le bouddhisme, la religion de la méditation,de la sagesse, du contrôle de soi, de la sagesse..
Barbet Schroeder nous fait découvrir un autre visage de cette religion ou de son usage. Celui du vénérable Wirathu, un bonze au ton la plupart du temps posé et calme mais surtout haineux envers les musulmans. Il les compare à des lapins, qui par leur hypersexualité et le viol, vont petit à petit envahir la Birmanie et imposer la religion musulmane. .
Le film montre méthodiquement comment W distille son ménage de haine et gagne les monastères et la population à sa cause en utilisant tous médias modernes : réseaux sociaux, vidéos. .Comment des formes de pogroms sont organisés. .
Hitler dans une robe safran. Terrifiant..

Publié dans Cinéma | Marqué avec , , | Un commentaire

Ta’ang, Wang Bing

A la frontière entre la Birmanie et la Chine, du coté Chinois. Les Ta’ang, minorité ethnique birmane, sont contraints de prendre le chemin de l’exil pour échapper à la guerre entre l’armée birmane et des militants de leur peuple..
Le film nous conduit à suivre, sur la longue durée, des femmes, des enfants, des vieillards sur une route inconnue.
On pense, en voyant le film, à l’exode de la seconde guerre mondiale en France.. Ces femmes courageuses, bébé sur le dos, à la recherche d’un abri, de nourriture, de sécurité pour la ribambelle d’enfants qui les suit.. Seul différence, peut-être : les téléphones portables qui permettent de garder un contact avec les hommes..
Un très beau film..
Merci à Tyfilm

 

 

 

 

Publié dans Cinéma | Marqué avec | 2 commentaires

Manuel de libération, Alexander Kuznetsov


En Sibérie, Yulia et Katia vivent dans un internat neuropsychiatrique après avoir une enfance en orphelinat.. Elles ont été privées de tous leurs droits de citoyennes : trouver un travail, se marier, fonder une famille.. Le film les suit dans leur combat pour obtenir ce droit face à la bureaucratie des tribunaux..
Courageuses et déterminées, elles ont le soutien du directeur de l’institut.. Les scènes au tribunal sont surréalistes. La juge est impressionnante de froideur et d’inhumanité. D’un coup de crayons, elle décide du devenir de ces jeunes femmes;
Un très beau film sensible et tendre. Katia et Yulia sont très belles. Jeunes femmes engluées dans un système qui broie les corps et les esprits..
Merci au festival Ty films de Mellionec. Belle programmation, ambiance très chaleureuse..

Publié dans Cinéma | Laisser un commentaire

Visages, Villages, Agnès Varda, JR

Il est grand, petit chapeau, lunettes noires posées sur le nez.. Connu pour ses collages grands formats au hasard des villes et des villages.
Elle est petite, cheveux bicolores, petite grand mère aux yeux qui commencent à la trahir..
Ensemble, ils entament une balade dans le camion de JR pour rencontrer des lieux et des visages..
L’occasion d’inscrire des visages sur des lieux : châteaux d’eau, usines, corons…
Regarder les lieux, les gens autrement..
C’est aussi l’occasion pour Agnès Varda de faire resurgir des souvenirs qu’elle reconstruit, revivifie avec la complicité de JR.
Un régal de rire, de tendresse que ce film.. Une incitation à prendre le temps de se rencontrer, de regarder autrement les lieux habités, de les investir…
Une vraie complicité lie les deux acteurs/créateurs de ce très beau film.
Très heureux de pouvoir la partager avec eux..

 

Publié dans Cinéma, Livres | Marqué avec , | Laisser un commentaire