En passant par Ty films à Mellionec

Beaucoup de plaisir, Mellionec sous le soleil..
Des films sur la relation au père..
« Le Saint des voyous », de Maïlys Audouze, un père devant sa fille raconte sa vie d’enfant meurtrier.
« Et j’ai voulu mettre mon père dans une camionnette », Olivier Duval. Histoire d’un père qui laisse filer sa vie entre deux siestes et la lecture de guides de voyage et d’un fils qui rêve de le voir prendre la route, en vrai..
« Donkeyote » De Chico Pereira. Inlassablement, Manolo, parcourt les routes d’Andalousie avec son âne Gorrión et sa chienne Zafrana. Un compagnonnage simple et respectueux..Un très beau moment quand Manolo veut monter sur un bac via une passerelle et que Gorrion refuse jusqu’à ce que son envie de rester avec son maître soit la plus forte….Magnifique..


« Des rêves sans étoiles » De Mehrdad Oskouei.. Elles ont pu commettre l’irréparable, pourtant, ce sont des enfants encore. Voleuses, meurtrières ou vagabondes.. On les écoute, terrifié par tout ce qu’elles ont subi, ce qui les attend encore.. De très beaux portraits de jeunes femmes..


« Braguino », De Clément Cogitore. Au milieu de la toundra sibérienne. Une famille essaye de vivre en harmonie avec la nature. Tout irait bien si une autre famille ne souhait pas étendre sa zone de chasse.. terrifiant..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *