Woman at war, Benedikt Erlingsson


Elle est toute petite, Halla,  avec son arc devant cet immense pylône électrique. Et pourtant, elle ose, car la défense de sa terre contre l’industrie de aluminium est devenu son combat. On la suit dans cette lutte à la façon de David contre Goliath : politiciens, policiers, drones..  Accompagné par un petit orchestre et un choeur, elle réussit à tout déjouer. Mais, l’arrivée d’une nouvelle qu’elle attendait depuis quatre ans va bouleverser ses plans..
Un très joli film, poétique, allégorique, tonique. Il n’est pas trop tard pour agir.

2 commentaires sur Woman at war, Benedikt Erlingsson

  1. Bonjour Alain, je trouve dommage que l’affiche soit aussi peu « vendeuse ». Un très joli film en effet que je conseille autour de moi. Et puis, c’est plaisant d’entendre parler islandais. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *