Lu dans le "Monde 2" du 24 décembre : un article très riche sur la transmission des patrimoines. "Il n'y a plus de règle au dessus d'eux (les parents), mis à part les déterminismes sociaux qui les guident dans leurs choix. Une étape supplémentaire est franchie dans la disjonction entre parentalité et généalogie. L'enfant devient un peu plus "la chose" de ses deux parents, un peu moins celle des deux lignées".