"La mal info", une étude menée par l'Observatoire du débat public (ODP), dont les conclusions ont été livrées en avant-première au Monde, donne une idée sur les nouvelles habitudes de consommation de l'information, au moment où la presse écrite payante traverse des difficultés, où les journaux gratuits prennent leur essort dans les principales villes françaises, où la radio n'a jamais été aussi écoutée, où l'audience des sites Internet est en constante progression, où les magazines d'investigation se développent à la télévision."(.....) ... "Enfin, le besoin de maîtriser son "alimentation" en information face à l'omniprésence des médias conduit également certaines personnes interrogées par l'ODP à décider de se mettre à la diète, explique Denis Muzet, son président. Il s'agirait de n'accéder aux médias qu'à quelques moments choisis, en privilégiant l'analyse en profondeur. Une sorte de diète de l'information face à une "mal info" grandissante." Le Monde 23/12/04