Trop bien , le dernier Pouy. Quelques extraits pour mettre l'eau à la bouche : "Quand je me suis recouché, Violette s'est étalée sur le dos, sans se réveiller, et s'est mise à ronfler. C'est beau, une femme qui se prend pour une loco. On ne dérange pas.." "Est-ce la vache qui regarde passer les trains, ou bien est-ce nous, qui, dans les trains, regardons ces immobiles bêtes? La vache est là, toujours, partout. La vache qui rit, la vache sérieuse et la vache mauve, celle, paraît-il qui broute sur les plaquettes de chocolat...La vache n'est pas folle, elle aime lentement son territoire, marche humblement à petite vitesse, prend son temps.. "Ca fait réfléchir. De temps en temps, penser à ce troc de l'impossible. Ca lave la tête. Let's do the Jivaro, c'est oxygénant. Tout Beaubourg pour un seul Morandi. Tous les films depuis trente ans pour "Bande à part" de Godard. Un seul dessin de Glen Baxter pour toute l'oeuvre dePhilippe Labro. On peut tenter des variantes : que préferer pour ce soir? Lire du Christine Angot ou boire un bon mercurey blanc? Ca n'a rien à voir, on me dira. Moi, je crois que si."