* Le retour de Luis" Alain Demouzon, Fayard noir
Polar post soixante huitard. On pourrait penser à Cesare Battisti quand on suit les mésaventures des jeunes héros de ce livre : des étudiants, des lycéens auxquels se mêle un journaliste, un prof de facs . Parmi eux, Luis, accusé à tort d'avoir blessé un policier sort de prison et tombe dans un traquenard. Il est tabassé et là tout bascule. Il va découvrir alors que beaucoup des membres de son groupe font partie de la bourgeoisie locale et reviennent vite sous la protection de leur famille. Les discours révolutionnaires cachent aussi souvent des intérêts de pouvoirs pas très jolis..

* "Le zéro et l'infini" Arthur Koestler, Livre de poche
Quelques citations :
"Les révolutionnaires ne devraient pas voir les choses à travers l'esprit d'autrui".
"L'histoire connaît son chemin. Elle ne commet pas d'erreur

"Coups pour coups" Graham Hurley, Le masque
Trois enquêtes "prétextes" pour mieux connaître une équipe de policiers dont l'inspecteur Faraday, passionné d'ornithologie, veuf et père d'un fils muet. L'enquête principale concerne la disparition d'un chirurgien véreux. L'un des inspecteurs de l' équipe va se sentir plus particulièrement concerné par cette enquête. En effet, un cancerologue vient d'annoncer sans trop de précautions à sa femme qu'elle n'en a plus que pour quelques mois à vivre. Il va en faire un combat personnel et mener l'enquête en "free lance". De beaux passages sur la difficulté à accompagner les derniers jours de la personne avec qui vous avez bâti toute votre vie.