Gildas Chasseboeuf a croqué depuis son observatoire situé à l'embouchure du port, coté Plérin, l'extension du port du Légué. Il a observé, jour après jour, les engins transportant les pierres pour agrandir l'enrochement. Avec ses jumelles, il a guetté le passage d'une aigrette ou d'un martin pêcheur, imagine un hippopotame s'ébraounat dans la vase. Il a rencontré les marins des cargos transportant du bois, du kaolin et a voulu vivre lui même la vie des équipages des cargos. Un beau livre qui donne à apprendre la patience, la lenteur, la beauté, la noblesse et la dureté du travail des hommes