Rafael, alcoolique au bon cœur vit avec sa famille entre une décharge et l'autoroute.
Un jour, on lui propose de vendre sa vie contre 30 000 dollars. Il s'agit, en fait d'être l'acteur principal d'un  snuff moavie : un de ses films vendus très chers sous le manteau qui mettent en scène de vrais films de torture qui se termine par la mort. Après avoir appris tous les détails de sa future mise à mort, Il rentre chez lui avec trois jours à vivre.

Paradoxalement, cette courte durée et le fait de choisir le moment de sa mort va le ramener à la vie. Il va devenir, enfin, acteur de ces derniers instants. Lui qui a toujours une bouteille à la bouche va arrêter de boire.
Il va dépenser l'acompte sur son contrat "d'acteur " pour faire des cadeaux à toute sa petite famille. Rentré chez lui, il va regarder autrement (et nous avec) les habitants du bidonville où il vit et qui n'ont pas d'autres choix que la boisson pour oublier la crasse, la pollution .. dans lesquelles ils survivent..
Ses derniers instants seront autant de messages d'amour à ces oubliés .