La Suède n'a pas été le pays neutre qu'on croit pendant la seconde guerre mondiale. Ce roman de Henning Mankell, lève le voile sur la tentation fasciste d'une partie de la population suédoise. Ce n'est pas l'inspecteur Wallander qui mène cette fois l'enquête mais un jeune inspecteur de police :Stefan Lindman. Celui-ci, à la façon d'un privé, va s'affranchir des règles administratives. Stefan vient d'apprendre qu'il développe une tumeur cancéreuse sur la langue.
Dans l'attente d'un rendez-vous avec son cancérologue, il va partir enquêter sur l'assassinat d'un de ses anciens collègues retraité.
Il va ainsi découvrir que ce policier sans histoire a fait partie durant la seconde guerre mondiale de l'armée nazie et qu'il n'avait pas renié son passé. Cet homme n'est pas le seul à avoir fait le choix du fascisme et Stefan découvre que des réseaux continuent à prospérer dans la Suède d'aujourd'hui. Il apprend, aussi, au cours de l'enquête que son propre père a appartenu à ces réseaux..
Une enquête pour découvrir un voire plusieurs coupables mais aussi une enquête sur les années sombres de la neutre Suède et sur les activités cachées des fascistes d'aujourd'hui.

Un très bon Mankell : sensible, émouvant et décapant...