La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 octobre 2006

Damien et To animaient une soirée slam samedi soir à Ploufragan.

Slam à Ploufragan dans le cadre de Cité Rap

Damien et To animaient une soirée slam samedi soir à Ploufragan.
Salle pleine, chaleureuse, à l'écoute.

Qu'est-ce que le slam ?

C'est pas un style, c'est pas un genre, c'est pas une performance
C'est le goût et l'expression de chacun
C'est dire ce que l'on a senti, ce que l'on vit, ce que l'on voit
C'est soi devant et avec les autres
C'est la parole partagée
(Plaquette cité rap)

Un grand père et son petit fils, des enfants, des jeunes disent leur amour, leur rage, leur tendresse, leur colère..

 

La compagnie Uppercut

dimanche 15 octobre 2006

L'homme est un mystère 2

L'homme est un mystère 2

Très belle exposition au Musée de St Brieuc

Des oeuvres d'artistes africains qui disent la place que l'Afrique et ses habitants ont toujours dans nos sociétés.
Ils n'ont pas de visages comme le montre l'une des oeuvres.
Ils vivent dans une violence largement importée de chez nous
Plus d'infos

Fast food, fast woman

Dans le cadre du festival des fondus déchaînés

Belle va avoir trente-cinq ans. Elle travaille dans un fast food où elle est très attentive à l'équilibre alimentaire de retraités parfois grincheux. Sa mère joue l'entremetteuse et lui fait rencontrer Bruno, écrivain "raté" et chauffeur de taxi. Difficile de se trouver après autant d'expériences ratées de part et d'autres. Belle et Bruno vont se croiser avant, peut-être? de filer ensemble le parfait amour.
Deux autres personnages du film (Belle et Bruno quarante ans après? ) vont se rencontrer grâce à une petite annonce. Il  ne faut pas perdre de temps quand on a soixante-cinq ans et pourtant établir une relation demande du temps.
Film très sensible et très tendre. Au delà du politiquement correct. Les acteurs fument allègrement et la redecouverte de l'amour par des soixantenaires est peu habituel au cinéma

 

dimanche 1 octobre 2006

Je vais bien, ne t'en fais pas

"Je vais bien ne t'en fais pas " de Philippe Lioret

Lili rentre de Barcelone où elle a rencontré son amie Léa. Ses parents l'attendent et lui apprennent avec résignation que son frère jumeau a quitté la maison après une nouvelle dispute avec le père. Léa essaye de comprendre, de secouer ses parents. Puis, résignée, se laisse mourir de faim. Enfermée dans un hôpital psychiatrique. Léa et son ami Thomas vont essayer de la faire évader de cette endroit où elle se laisse mourir. Heureusement, une carte de son frère arrive et lui redonne l'espoir de le retrouver. Lili retrouve la vie monotone de ses parents dans une banlieue anonyme. Des cartes arrivent périodiquement postées de plusieurs villes de France distillant une haine pour le père, travailleur et borné, éloigné de ce fils musicien et passionné d'escalade qui veut vivre une vie moins rangée que celle de ses parents.
Dans ce  film tiré d'un livre d'Olivier Adam, comme dans "falaises" un autre de ces livres, l'amour patient de Thomas pour Lily lui permettra de garder la tête hors de l'eau. Comme dans Falaises aussi , la présence de la mer sera perçue comme rassurante, re dynamisante.