"Je vais bien ne t'en fais pas " de Philippe Lioret

Lili rentre de Barcelone où elle a rencontré son amie Léa. Ses parents l'attendent et lui apprennent avec résignation que son frère jumeau a quitté la maison après une nouvelle dispute avec le père. Léa essaye de comprendre, de secouer ses parents. Puis, résignée, se laisse mourir de faim. Enfermée dans un hôpital psychiatrique. Léa et son ami Thomas vont essayer de la faire évader de cette endroit où elle se laisse mourir. Heureusement, une carte de son frère arrive et lui redonne l'espoir de le retrouver. Lili retrouve la vie monotone de ses parents dans une banlieue anonyme. Des cartes arrivent périodiquement postées de plusieurs villes de France distillant une haine pour le père, travailleur et borné, éloigné de ce fils musicien et passionné d'escalade qui veut vivre une vie moins rangée que celle de ses parents.
Dans ce  film tiré d'un livre d'Olivier Adam, comme dans "falaises" un autre de ces livres, l'amour patient de Thomas pour Lily lui permettra de garder la tête hors de l'eau. Comme dans Falaises aussi , la présence de la mer sera perçue comme rassurante, re dynamisante.