Bientôt le Le Printemps des Poètes.

Une jolie opération : Passeurs de poèmes. On peut ainsi envoyer par mel des poèmes sur la ville, sur l'espoir, d'amour.. .

Comme celui-ci :

l'appel
Françoise Lison-Leroy
déposer l’armure/ bagage usé/
criblé de balles/ sur le sol aux herbes
rases/ balayer devant l’abri/ se faire un
lit de paille/ reprendre haleine/ entendre
éclater les verrous

corps-à-corps avec la pierre/
avec le tumulte des limbes/ quand nul
ne croit à la légende/ qui bouscule
ou ravit/ et dont la clé/ rouillée/
est un signe des morts


il fait jour à présent/ les haies
ont desserré leurs liens/ tu peux franchir/ le
fossé aux eaux mortes/ courir du côté des
lessives/ où de grands bras sauvages/ dessinent
ton hiver

Poème publié dans l'anthologie Une salve d'avenir. L'espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004