J'ai découvert l'inspecteur Erlendur dans "La Voix" et ai eu envie de découvrir les premiers romans de Arnaldur INDRIDASON. La "cite des jarres" est une très beau roman. 
Un vieillard est retrouvé assassiné dans son appartement. L'inspecteur Erlendur découvre que le personnage était plutôt répugnant. Il a violé, il y a quarante ans, une femme. Celle-ci aura une enfant de cette union qui décédera quatre ans plus tard d'une maladie génétique au cerveau. La mère se suicidera peu après cette disparition. Erlendur qui vient de renouer avec sa fille, elle même enceinte tout en ayant une vie très compliquée (drogue, prostitution..) entraîne toute son équipe sur une enquête qui l'envahit. Entre délinquants sexuels et recherche génétique, Erlendur nous fait partager la vie de ces policiers en première ligne contre le crime dans une société islandaise, longtemps repliée sur elle-même et confrontée à l'ouverture sur le monde. On découvre aussi un homme à la recherche de relations vraies avec sa fille qui retrouve un certain équilibre auprès de lui.
Voir aussi une autre critique