La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 mars 2007

J'adore Tati Mouzo

Plus de Tati Mouzo : http://tati.mouzo.free.fr/

Langage Codé, une exposition de Laurent Gerbouin

Langage Codé est une installation qui forme un labyrinthe de toile de terre.
au CAP de Plérin
(Nouvelle médiathèque à 100 m de l’église)
Ils sont  quatre sculpteurs à prendre possession de cette nouvelle salle d’exposition
Expo ouverte du 2 avril au 9 mai 2007.

Pour en savoir plus sur le travail de Laurent

vendredi 30 mars 2007

Repas Malien à Maroué le 14 avril

Repas Malien le Samedi 14 avril à 19h30
Foyer Rural de Maroué

Défilé de mode africaine

Danses, musique

Expo Photos

 



Organisé par l'association
CRAYONS DE COULEUR

Bulletin d'inscription à renvoyer avant le jeudi 5 avril, dernier délai :

Le repas coûte 13€.

Envoyer les inscriptions à Fabienne Renault : renault.fabiennearobasewanadoo.fr

dimanche 25 mars 2007

Slam à Ploufragan

Nouvelle soirée slam à Ploufragan animée par Yamlayam et N’Djé

Encore plus de monde que la dernière fois : des jeunes venus de Lamballe. On retrouve plusieurs slammeurs de la soirée de novembre.
Toujours la même ambiance faite d'attente positive, d'écoute. Des enfants, des jeunes, des personnes âgées. De jeunes hommes viennent parler d'amour de façon très personnelle et un peu fleur bleue, des femmes tenir des discours féministes, un autre vient dénoncer la dérive individualiste et commerciale du rap... Certains scandent leur texte sur des rythmes de rap, une adolescente chante, une participante ponctue son texte en dansant.
Plaisir d'écouter, de voir toutes ces personnes jouer avec les mots..

samedi 24 mars 2007

"Noces de glace" Mikael Ollivier, Albin Michel


Le corps d'un jeune homme est retrouvé quinze ans après conservé dans la glace. L'enquête est dirigée par le Lieutenant Martin Le Kerrec, officier de gendarmerie breton exilé à la montagne pour oublier la disparition de son amoureuse.
Dans ces villages de la montagne, on parle peu. Martin va se trouver confronté au secret de la famille du jeune homme ainsi que de celle de sa fiancée.
Son enquête va lui permettre d'apprivoiser la montagne et de faire le deuil de son dernier amour.
Un beau roman, plein de sensibilités et d'attention aux autres.

jeudi 22 mars 2007

Les intellectuels et les Présidentielles

Un encart spécial du Monde.
"L'élément le plus décisif pour le choix d'un citoyen n'est pas l'adéquation qu'il ressent avec un candidat mais la façon dont son vote va permettre de sanctionner tel ou tel autre candidat" Pierre Rosenvallon
"Peu de gens sont fiers de leur choix" Abha Dewasar
"Un immigré, c'est celui qui débarque d'ailleurs; une fois installé, les enfants auxquels il donne naissance ne peuvent en rien partager ce statut, eux qui n'ont quitté aucun territoire pour venir vivre en France" Fatou Diomé

mercredi 21 mars 2007

Tati Mouzo

J'aime bien ce peintre qui nous fait voir les gens au travail, dans la rue, dans des cafés. Sa peinture est très colorée.

Découvrir son blog..

lundi 19 mars 2007

Cesare Battisti sur Vialibre

"Je n'ai jamais tué et je peux le dire les yeux dans les yeux aux parents, aux victimes, aux magistrats" Cesare Battisti.
Interview parue dans le Journal du Dimanche du 8 août 2004
.

Suivre l'actualité de Cesare

Fred Vargas répond à trois questions sur le site du nouvel obs :
"Je prévoyais depuis longtemps qu’il se passerait quelque chose au mois de mars. C’est une opération politique révoltante de la part d’un candidat en période électorale fragile. Le ministère de l’Intérieur savait depuis longtemps où se trouvait Battisti. S’il avait fait son travail, Nicolas Sarkozy l’aurait dénoncé immédiatement. Il n’a fait que servir ses propres intérêts. En plus d’être moralement choquante, la façon dont s’est déroulée cette arrestation témoigne d’une faute professionnelle grave de la part d’un ministre. Jouer avec la vie d’un homme à des fins électorales est indigne d’un homme politique."

Angel de François Ozon

Nous sommes en Angleterre, au début du XXième siècle. Angel vit avec sa mère, épicière dans un quartier pauvre. Elle est persuadée qu'elle deviendra un grand écrivain. Et c'est ce qui lui arrive. Elle envoie son roman à plusieurs éditeurs . L'un d'eux la contacte un jour et l'invite à Londres. Il lui propose d'éditer son roman à condition qu'elle apporte quelques corrections ce qu'elle refuse. L'éditeur, persuadé d'avoir trouvé un futur écrivain à succès accepte quand même de publier le livre. 
Et c'est le rêve qui s'accomplit. Angel devient célèbre, riche. Sa vie devient un rêve dans lequel elle s'installe ainsi que sa mère qu'elle emmène dans le château qu'elle a acheté. 
Angel tombe amoureuse d'un peintre rejeté par la critique aussi noir dans sa peinture qu'elle est midinette dans ses romans.
Mais la guerre arrive. Son mari part à la guerre. Les modes changent.. Angel va redescendre aussi vite qu'elle est montée..
Un beau film sur le succès, le repli sur soi, ..

Plus sur le site de François Ozon, le réalisateur

 


dimanche 18 mars 2007

Cesare Battisti



Il a été arrêté aujourd'hui au Brésil. Pourquoi cet acharnement?
Voir le dossier du nouvel obs.

Sanseverino au Quai des Rêves

Sanseverino était au Quai des rêves mercredi soir.
Swing, jazz manouche, jazz, java, poésie, humour, ..
Un grand nombre de musiciens et une impression de connivence
Sanseverino est au milieu des autres, sur le coté de la scène...

Il a repris en particulier une chanson de François Béranger :

Le tango de l'ennui

Paroles et Musique: François Béranger

Je mesure aujourd'hui combien favorisé
J'étais quand je travaillais chez P'tit Louis
A Ballancourt-sur-Seine dans l'entreprise modèle
Je participais à l'expansion.
A 5 heures du matin, levé comme à l'aveugle
Se lever avaler son café
S'enfoncer dans le noir, prendre le bus d'assaut
Piétiner dans le métro c'étais le pied.

Anastasie l'ennui m'anesthésie

S'engouffrer au vestiaire, cavaler pour pointer,
Enlever sa casquette devant le chef.
Faire tourner la machine, baigner toute la journée
Dans l'huile polluée, quelle santé !
Surtout ne pas parler et ne pas trop rêver,
C'est comme ça que les accidents arrivent
Et puis le soir venu, repartir dans l'autre sens,
Vers le même enthousiasme voyage.

Anastasie l'ennui m'anesthésie

Heureusement, un jour, Pont-de-Sèvre-Montreuil,
Dans le bain de vapeur quotidien,
Dans la demi-conscience, au hasard d'un chaos,
J'ai senti dans mon dos tes deux seins.
Je me suis retourné, je t'ai bien regardée,
Et j'ai mis mes deux mains sur tes seins.
Tu m'a bien regardé et tu n'as pas bronché,
Bien mieux tu m'as souri et j'ai dit:

Anastasie l'ennui m'anesthésie

Tu t'appelais Ernestine ou peut-être Honorine
Mains moi je préfère Anastasie.
On a été chez toi, ça a duré des mois,
J'ai oublié d'aller chez P'tit Louis.
Qu'est ce qu'on peut voyager dans une petite carrée
On a été partout où c'est bon.
... Suite
Et puis un soir comme ça, pour éviter l'ennui
On décidé de se séparer.

Anastasie l'ennui m'anesthésie

La morale de ce tango, tout à fait utopique,
C'est que c'est pas interdit de rêver
C'est que si tous les prolos, au lieu d'aller pointer,
Décidaient un jour de s'arrêter,
Et d'aller prendre leur pied où c'que ça leur plairait
Ce serait bien moins polluant que l'ennui,
Y'aurait plus de gars comme moi, comme j'étais autrefois
Qui se répétaient tous le temps pour tuer le temps.

Anastasie l'ennui m'anesthésie

 

 

dimanche 11 mars 2007

Martin au soleil et Emile Daubé au Musée


La pointe du Roselier et Martin au soleil.
Mer bleue,
l'odeur des ajoncs...

Emile Daubé au Musée de St Brieuc

La mer, le Légué, St Brieuc.. Beaucoup de lumière....
Plus sur le site de la ville

Les témoins

Que sommes-nous les uns pour les autres?
Manu débarque à Paris où il retrouve sa sœur, Julie passionnée par le chant. Homosexuel, il croise le chemin d'Adrien, médecin qui va tomber amoureux de lui.
Adrien emmène Manu en week-end dans la maison de famille de Sarah, écrivain pour enfants. Sarah vient d'avoir un enfant et elle ne s'accepte pas mère. Son mari, Mehdi, policier passionné par son métier sauve Manu de la noyade et tombe aussi amoureux de celui-ci. 
Mais, nous sommes en 1984, l'épidémie de sida commence.
Adrien découvre que Manu est infecté et se découvre militant de cette nouvelle cause, celle de la lutte contre ce fléau.
Dans ce film, chacun vit sa vie, croise celle des autres. L'amour, l'amitié???

Plus sur allociné

 

dimanche 4 mars 2007

Autre vision du phare

Le Légué toujours...

samedi 3 mars 2007

"Sophie Scholl, les derniers jours"


Dans le cadre de la semaine du cinéma européen des fondus déchaînés.
Nous sommes à Munich en 1933, Sophie et son frère Hans participent à un mouvement de résistance aux Nazis : "la rose blanche". Ils inscrivent des messages sur les murs, envoient des tracts dénonçant la guerre menée par les allemands par la poste ..
Un jour, il n'y a plus de timbres pour l'envoi. Hans, contre l'avis de ses camarades, décide de déposer à l'Université des paquets de tracts pendant que tout le monde est en cours. Sophie choisit de l'aider.
Au dernier moment, au moment de la sortie des cours, elle jette un paquet de tracts du troisième étage et ils sont arrêtés par le concierge pro-nazi.

Emmenés au commissariat, ils sont interrogés. Sophie a face à elle un policier qui semble douter. On découvre son histoire : protestante, père lui-même engagé dans le refus du nazisme.. Elle défend son refus de la guerre, de l'élimination des juifs..
On sent une jeune fille amoureuse de la vie, de la nature.. Dès qu'elle en a la possibilité, elle guette le passage des nuages, symboles de liberté.
Malgré les efforts du policier pour l'inciter à réduire sa responsabilité. Sophie assume son acte. Elle est jugée par un tribunal aux ordres..
Un beau film sur la résistance des petits gestes.. Jusqu'au bout.