Dans le cadre de la semaine du cinéma européen des fondus déchaînés.
Nous sommes à Munich en 1933, Sophie et son frère Hans participent à un mouvement de résistance aux Nazis : "la rose blanche". Ils inscrivent des messages sur les murs, envoient des tracts dénonçant la guerre menée par les allemands par la poste ..
Un jour, il n'y a plus de timbres pour l'envoi. Hans, contre l'avis de ses camarades, décide de déposer à l'Université des paquets de tracts pendant que tout le monde est en cours. Sophie choisit de l'aider.
Au dernier moment, au moment de la sortie des cours, elle jette un paquet de tracts du troisième étage et ils sont arrêtés par le concierge pro-nazi.

Emmenés au commissariat, ils sont interrogés. Sophie a face à elle un policier qui semble douter. On découvre son histoire : protestante, père lui-même engagé dans le refus du nazisme.. Elle défend son refus de la guerre, de l'élimination des juifs..
On sent une jeune fille amoureuse de la vie, de la nature.. Dès qu'elle en a la possibilité, elle guette le passage des nuages, symboles de liberté.
Malgré les efforts du policier pour l'inciter à réduire sa responsabilité. Sophie assume son acte. Elle est jugée par un tribunal aux ordres..
Un beau film sur la résistance des petits gestes.. Jusqu'au bout.