"Je n'ai jamais tué et je peux le dire les yeux dans les yeux aux parents, aux victimes, aux magistrats" Cesare Battisti.
Interview parue dans le Journal du Dimanche du 8 août 2004
.

Suivre l'actualité de Cesare

Fred Vargas répond à trois questions sur le site du nouvel obs :
"Je prévoyais depuis longtemps qu’il se passerait quelque chose au mois de mars. C’est une opération politique révoltante de la part d’un candidat en période électorale fragile. Le ministère de l’Intérieur savait depuis longtemps où se trouvait Battisti. S’il avait fait son travail, Nicolas Sarkozy l’aurait dénoncé immédiatement. Il n’a fait que servir ses propres intérêts. En plus d’être moralement choquante, la façon dont s’est déroulée cette arrestation témoigne d’une faute professionnelle grave de la part d’un ministre. Jouer avec la vie d’un homme à des fins électorales est indigne d’un homme politique."