Retour du festival de la BD de Perros
Nonna, marin pêcheur, de retour au pays a perdu ses rêves. Perdix, son amie essaye de le retrouver tel qu'il était avant son départ au front . Mais il continue inlassablement à sculpter ses silhouettes en bois de poilus. Il se retrouve, ainsi, à nouveau avec ses copains poilus dans les tranchées à attendre les ordres donnés par des officiers insensibles à ce qu'ils vivent sur le front. Il se revoit montant à l'assaut la peur au ventre, les gaz de combat, la mitraille.
Seule période d'accalmie sur le front : l'arrivée de la neige. Et l'on voit, des deux cotés du front, les soldats jouer à une guerre bien pacifique à coup de boules de neige.
Hervé Le Floc'h reprend les traces de Tardi dans "le der des ders".
Un très bel album aux traits fins, épurés. Comment survivre dans sa tête comme dans son corps à cette horreur?