La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 15 juillet 2007

Terre de rêves, Jiro Taniguchi, Casterman

Quatorze ans, un bel âge pour un chien : difficultés pour marcher, pour faire ses besoins.. Plus d'envie. Et des maîtres qui ne veulent pas que ça s'arrête. Après le chien le chat, difficile après avoir vécu avec la compagnie d'un animal, de vivre sans. La deuxième histoire de cet album raconte l'arrivée d'une chatte abandonnée plusieurs fois, son apprivoisement. Elle est, en fait , enceinte et c'est l'émerveillement devant les chatons..
L'arrivée d'un être vivant dans une famille peut-être aussi celle d'une jeune nièce qui a fugué de chez sa mère qui va se remarier. Une nouvelle vie, faite d'écoutes, de jeux partagés. Le temps d'accepter pour l'enfant, la nouvelle vie de sa mère.
Des histoires très simples, de petits bonheurs trouvés dans la rencontre avec l'autre : un animal, un enfant..
Jiro Tanigushi nous fait partager son goût pour les "petites" choses de la vie.

samedi 14 juillet 2007

Quartier lointain (Tomes 1 et 2), Jiro Taniguchi, Casterman

Hiroshi, quarante-huit ans est projeté dans le passé. Il retrouve ses quatorze ans, ses parents, sa grand-mère, sa petite soeur, sa maison, son collège, ses amis d'enfance.. en conservant son caractère et son expérience d'homme adulte. Cette expérience incroyable va l'amener à croire qu'il peut modifier sa vie : une histoire d'amour va commencer qui n'a pas existé . Il va surtout essayer de comprendre ce qui a amené son père à quitter sa famille ( justement l'année des 14 ans de Hiroshi). Un regard d'adulte qui le fait découvrir autrement ses parents. Comprendre qu'un père ou une mère peuvent avoir une histoire propre, qui peut dépasser celle de sa famille.
Cette lecture donne envie de mieux connaitre ce genre (les mangas) que je découvre.

vendredi 13 juillet 2007

"Le sang des valentines" De Metter, Catel, Casterman

La guerre 14-18 a été l'immense boucherie que tout le monde connaît. Les monuments aux morts de toutes les communes de France en sont les témoins. Parmi les conséquences : des veuves, des orphelins mais aussi pour ceux qui sont revenus des handicaps physiques et moraux à vie.
Augustin a fini la guerre prisonnier. Il va rejoindre sa femme dans les Pyrénées et appréhende les retrouvailles. Tout au début de sa guerre, Geneviève lui écrivait très peu. Ces derniers temps, ces lettres étaient plus amoureuses illustrées de superbes dessins à la Matisse. Le retour dans les Pyrénées est plus difficile qu'il ne pensait. Geneviève est morte et quelqu'un a écrit les dernières lettres, les plus belles. Celles qui l'ont aidé à tenir, à résister..
Une très belle BD, illustrée des lettres-dessins de Catel, co-auteur avec José-Louis Bocquet de "Kiki de Montparnasse". Merci à Marie Thé pour le très bon conseil de lecture

 

 

jeudi 12 juillet 2007

Suite de triangles par Felice Varini : les éléments du puzzle

 

Plus sur le créateur Felice Varini

lundi 9 juillet 2007

L'âme à l'épaule, Piergiorgio Di Cara, Métailié

Palerme, Sicile, l'inspecteur Salvo Riccobono est témoin de l'assassinat par la pieuvre d'un juge anti-mafia. Il en est traumatisé. Ce roman écrit par Piergiorgio Di Cara, lui même commissaire de police appartenant à la brigade antimafia, est ancré dans l'expérience quotidienne de ce policier. On suit le travail de fourmi de l'équipe de Salvo : les écoutes téléphoniques, les filatures, les analyses des interrogatoires des repentis. On vit aussi la vie déstructurée d'un homme qui n'a quasiment plus de vie privée, de rythme personnel. Il y a une sorte de fascination et de respect pour l'organisation de la pieuvre. Salvo et ses collègues ne sortent pas indemnes eux mêmes de cette chasse qui devient une obsession. Et quand la chasse débouche sur le succès. Ce sont les chasseurs qui deviennent chassés. Un beau roman traduit par Serge Quadruppani.

dimanche 1 juillet 2007

Persépolis

Marjane se souvient de son enfance à Téhéran à l'époque du Shah.
Sa famille est dans l'opposition. Son grand-père, communiste a été tué. Elle se rêve sauveuse du monde et dialogue avec Dieu et avec Marx.
C'est une petite fille choyée par des parents cultivés et une grand-mère adorable. Celle-ci est l'un des personnages les plus attachants du film par son esprit pétillant, décalé et libre. Elle va apprendre à Marjane à prendre position, à être responsable de ses actes.
La révolte gronde contre le Shah mais la révolution tant attendue va amener au pouvoir d'autres tyrans barbus.
Marjane, qui a grandi et est devenue une jeune fille résiste à sa manière ..en période d'adolescence..
C'est un très beau film.
Le site du film, la critique de Télérama