La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 31 août 2007

Bergman, Antonioni

Deux grands cinéastes sont morts cet été.

Le Monde leur a consacré un très beau supplément.
Il proposait, en particulier un dialogue croisé entre les deux cinéastes. Voici ce qu'ils disent à la question suivante :
"Est-il utile de représenter le mal?"
Michelangelo Antonioni :  "La littérature s'est depuis toujours attachée à traiter du mal et de la souffrance. Je ne crois pas qu'il existe une oeuvre de grande valeur qui traite du bien ou de la joie. On dit que le bien n'a pas d'histoire."
Ingmar Bergman : " Il existe un mal virulent. Appelez-le péché ou n'importe quoi, il est créé par l'homme. L'être humain est fait de telle sorte qu'il porte en lui des tendances à l'autodestruction et à la destruction de son entourage"

 

jeudi 30 août 2007

Le fils de l'épicier

Les campagnes se vident. Restent souvent les personnes âgées, isolées dans les hameaux, les villages. C'est le cas dans la Drôme où se passe ce très joli film. Le seul lien avec l'extérieur, c'est souvent le facteur et l'épicier ambulant.. 
Un jour, l'épicier du village est victime d'un accident cardiaque.
Antoine, son fils, qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie et qui n'est pas un roi du contact humain, va le remplacer.
Il emmène dans son retour au pays, sa copine Claire qui, elle aussi, cherche un sens à sa vie en repassant son bac à 26 ans.
Les tournées d'Antoine dans les villages, d'abord prises comme des corvées par lui, vont vite devenir des moments de rencontre, d'échanges..
Sans mythifier la vie à la campagne, les personnes âgées (râleuses, roublardes certaines fois) , le réalisateur Eric Guirado, nous fait sentir l'importance de ces gens qui font le lien entre les hommes. C'est vrai dans les campagnes comme dans les quartiers des grandes villes.

mercredi 29 août 2007

4 garçons dans la nuit, Val McDermid, le Masque

Quatre amis, étudiants vivent de façon insouciantes lorsqu'un soir de beuverie, l'un d'eux découvre le corps d'une serveuse. Elle a été violée et saigne d'une plaie au ventre. Ils essayent de la sauver mais elle décède de ses blessures.¨Premiers sur les lieux, ils sont soupçonnés. On ne pourra jamais prouver la culpabilité de l'un d'entre eux pas plus que leur innocence. 
20 ans plus tard, ils se sont installés dans la vie quand la police décide de reprendre l'enquête en utilisant les nouvelles techniques ADN...
Que durent les amitiés, qui sommes nous réellement pour les autres, telles sont quelques unes des questions posées par l'auteur dans ce livre émouvant et captivant.

mardi 28 août 2007

Anne de Bretagne au chateau de Nantes

Superbe exposition au château de Nantes. A partir de documents peu nombreux mais bien choisis, les responsables de cette exposition nous font découvrir l'histoire d'Anne de Bretagne le plus objectivement possible. Cette femme a été l'enjeu de nombreuses luttes de pouvoir qui l'ont dépassée quand elle était très jeune et tout particulièrement la question de l'indépendance de la Bretagne. Mais, rapidement, elle développera un certain sens politique  et jusqu'au bout tentera de dégager le plus de marges possibles pour une certaine autonomie de la province qu'elle aura appris à aimer. 
Après sa mort, le mythe va croitre, chacun cherchant à utiliser son personnage pour développer son propre discours politique : indépendantiste, républicain...
Le site de l'exposition

lundi 27 août 2007

"Je suis un homme" Zazie

Je fais l'amour et la révolution 
Je fais le tour de la question 
J'avance, avance à reculons 
Moi je tourne en rond, je tourne en rond 
(...) 
Assis devant ma télévision
 Je suis de l'homme la négation 
Pur produit de consommation 
Et mon compte est bon, mon compte est bon 
(...) 
C'est moi le maître du feu 
Le maître du jeu 
Le maître du monde 
Et vois ce que j'en ai fait 
Une Terre glacée, une Terre brûlée La Terre des hommes, que les hommes abandonnent 

Zazie, une bien belle chanson


L'ombre du vent, Carlos Ruiz Zafon, Livre de poche


Barcelonne, Daniel, jeune garçon,  est emmené par son père, libraire, passionné par les livres anciens dans un lieu mystérieux. Il s'agit du cimetière des livres oubliés. Daniel va adopter un livre qui va bouleverser sa vie. Il s'agit de "l"ombre du vent" écrit par un étrange Julian Carax. Daniel découvre très vite qu'il ne reste plus qu'un exemplaire de ce livre et que tous les autres ont été brûlés. La recherche de l'histoire de Julian Carax va amener Daniel à rencontrer des personnages hauts en couleur comme Fermin, rescapé des tortures de la police de Franco . Il va aussi devenir presque un double de Julian Carax, revivant une partie de ses aventures et devenant en quelque sorte son fils spirituel. Il va aussi rencontrer l'amour et devenir un homme.
Un très beau livre découvert dans une librairie de Nantes grâce à un inconnu.. Un livre sur l'amour des livres.

 

dimanche 26 août 2007

Le temps de la sorcière, Arni Thorarinsson, Métailié

Einar, journaliste à Reykjavik, est envoyé dans le nord de l'Islande pour y développer les ventes de son journal en insistant sur l'actualité locale. Rien d'important ne semble se passer dans cette région. Mais Einar va faire émerger les petites bassesses qui pourrissent la vie et qui vont conduire aux meurtres, au suicide. A sa façon, en prenant son temps, il résoud plusieurs enquêtes délaissées par la police liée aux intérêts politiques et économiques locaux. C'est toute l'évolution socioéconomique de l'Islande que fait émerger l'auteur : racisme, délinquance, jeunesse sans idéal,..

Il le fait avec beaucoup de tendresse et d'empathie avec ses personnages.

samedi 25 août 2007

La mémoire fantome, Franck Thilliez, Le Passage

On retrouve Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille. Elle qui a décidé de mettre son métier en deuxième position derrière son rôle de mère célibataire de deux jumelles, se trouve embarquée dans une nouvelle aventure où elle va mettre toute son existence en péril. Une jeune femme amnésique : Manon, est retrouvée près de chez elle. Elle a été enlevée et les circonstances font penser à un nouveau crime du "professeur", un criminel en série, jamais arreté et qui a déjà tué la sœur de Manon quelques années plus tôt. Lucie et Manon vont mener l'enquête à partir d'indices trouvés sur les lieux qu'elles traversent et ceux-ci ont tous un rapport avec les mathématiques : nombre pi, nombre d'or, Bernouilli. Nous allons les suivre dans le nord mais aussi en Suisse et sur L'ile Rouzic près de Perros Guirrec. Une enquête captivante comme tous les livres de Franck Thilliez. Les personnages de Lucie qui a un secret lourd à porter et de Manon, dont la mémoire se trouve dans un organizer sont très attachants. On aimerait bien retrouver Lucie dans un troisième roman.
Le site de Franck Thilliez

vendredi 24 août 2007

Le jardin étoilé

Sur l'estuaire, à Paimboeuf, nous avons retrouvé le jardin étoilé de Kinya Maruyama aperçu début juillet du milieu du fleuve.
Un jardin japonais, africain, des bords de Loire? 
De partout à la fois..
Un jardin ancré sur le bord du fleuve face aux cheminées de Donge..

"Kinya Maruyama utilise des matériaux vernaculaires de la région (perches de châtaigniers, ardoise, sable et terre des bords de Loire, filets de pêche et à oiseaux, roseaux…). Le “jardin étoilé” est un espace à vivre : on s’y promène, on y joue, on se pose, on respire, on contemple. La Loire est visible d’un point de vue singulier : entre passerelle, observatoire et plongeoir, un autre regard sur le paysage est proposé. S’immerger dans la région, rencontrer les habitants, mais aussi transmettre son savoir-faire fait partie des axes de travail de Kinya Maruyama."

 

 

jeudi 23 août 2007

Philippe Djian

J'ai beaucoup aimé Philippe Djian : Bleu comme l'enfer, Maudit manège, Lents dehors...Et plus récemment Ardoises où il rendait hommage aux écrivains qui l'avaient marqué ( Carver, Céline..).
Perdu un peu de vue depuis.
Une longue interview dans le Monde2 nous fait reprendre contact avec lui. Il parle de tout de l'écriture, du petit monde littéraire, du vieillissement, du couple..
"Aujourd'hui, à mon avis, pour les gens de ma génération, le seul but d'un écrivain doit être d'essayer de forger une langue qui permet à l'autre de comprendre le monde dans lequel il vit".
"Ecrire, c'est être au diapason des autres"
Un site consacré uniquement à Philippe Djian

mercredi 22 août 2007

La fille coupée en deux, Claude Chabrol

Gabrielle, jeune femme ambitieuse, présente la météo sur une chaîne du câble à Lyon. Elle tombe amoureuse de Charles Saint-Denis, écrivain vieillissant et pervers, attiré par la fraîcheur de la jeune femme. Celui-ci va la pousser à assouvir tous ces fantasmes sans comprendre que Gabrielle l'aime vraiment. Pour un autre homme plus jeune, Paul Gaudens, héritier d'une grosse entreprise pharmaceutique, Gabrielle est aussi la femme à posséder. Fils gâté, à qui rien ne résiste, il va profiter que Charles abandonne Gabrielle pour devenir son chevalier servant puis son mari malgré l'opposition de sa famille...
Gabrielle, très bien jouée par Ludivine Sagnier, fait front. Elle est la seule à garder et même à développer une indépendance et une liberté d'esprit dans un milieu bourgeois lyonnais petit et  mesquin. Les hommes, jeunes ou vieux n'ont pas le beau rôle. Ils ne cherchent qu'à conserver leur pouvoir, leur part de gâteau dans la société, leur jeunesse, leur virilité..

Plus sur allociné

mardi 21 août 2007

Lectures de vacances 1

La jambe gauche de joe stummer, Caryl Ferey, Folio

Mc Cash, flic à Brest, après un passé dans l'IRA, est rattrapé par son passé. 
Il reçoit un courrier d'une femme qu'il a connu, il y a longtemps, lui annonçant qu'il avait une fille et qu'il allait devoir s'en occuper car elle allait mourir.
En allant la découvrir, près de Rennes, il se trouve embarqué dans une histoire de guerre économique entre architectes.
Des barbouzes, une fillette roumaine, des spéculateurs marocains...vont croiser sa route.
Une paternité qui sera engendrée dans le sang.

L'élégance du hérisson, Muriel Barbery, Gallimard
Le hérisson, c'est Renée, la concierge, qui cache son gout pour la littérature, la philosophie, le cinéma sous des dehors frustes.
C'est Kakuro, grand bourgeois japonais et Paloma, une enfant précoce qui vont découvrir qui se cache sous les piquants.
Un roman contre les apparences, la force de l'art contre la bêtise, l'importance des petites choses et des petits gestes de la vie.
Le site de Muriel Barbery avec de très belles photos prises à St Malo

Les brumes du passé, Léonardo Padura, Métailié
Mario Conde, découvert dans "Electre à la Havane, a quitté la police. Il gagne sa vie en évaluant le prix de livres. Un jour, il découvre"la" bibliothèque constituée par trois générations. Ce qu'il ne sait pas, c'est que cette découverte va l'amener à reconstituer l'histoire de Cuba avant Battista à partir de l'histoire de la famille des propriétaires des livres. L'enquête qu'il va mener en privé, va aussi lui faire découvrir l'état de délabrement de la société cubaine et qu'il avait perdu beaucoup de ses illusions. Reste, l'amitié...

Les allongés, Charlie Williams, Série noire
Drake est videur dans un bar de Mangel , une ville que l'on ne quitte jamais. Au moment où commence le livre, la vie est relativement simple pour Drake : son travail, ses copains, son amie. Pas d'ambition, pas de projets....Et puis, tout va basculer dans l'horreur et le grand guignol. Meurtres, mutilations, tortures,..on ne sait trop pourquoi. Les personnages du livre agissent sans trop savoir pourquoi. Peu de vrais sentiments, sauf peut-être l'amitié poussée jusqu'au crime...


Insoupçonnable, Tanguy Viel, ed de Minuit
Sam et Lise ont rêvé l'affaire de leur vie: gagner un million de dollars en escroquant Henry, commissaire priseur, amoureux fou de Lise. Tout se passe comme dans un rêve : le mariage de Lise avec Henry, puis le faux enlèvement de la mariée, la demande de rançon, l'assassinat d'Henry.. Le destin entraîne tous les personnages . Henry a un frère qui va entrer dans l'histoire à son tour....Les personnages de Tanguy Viel jouent un rôle comme ceux de Charlie Williams : peu de sentiments, c'est l'action qui les guide. Une écriture magnifique, des phrases longues mais où chaque mot a sa place comme les pierres d'un mur. Et la mer, toujours présente et qui attend.
"la mer froide et amnésique parce qu'elle seule sait garder le silence"
"Quand on regarde la mer un jour de grande marée, on attend la vague suivante, qu'elle soit plus haute, qu'elle fasse oublier la précédente, on attend et on regarde et cela dure, parce que jamais l'idée ne cesse d'en voir mourir une et se préparer l'autre"

Baka, Dominique Sylvain, Viviane Hamy
Premier livre de l'auteur, complètement réécrit. Louise Morvan, l'une des héroïnes de D Sylvain, commence sa carrière de détective privée. Elle est à Tokyo par un évêque parisien dont le petit neveu qui vit là bas a des ennuis avec les yakusas. Dominique Sylvain connaît bien le Japon puisqu'elle y vit. L' enquête de Louise nous fait découvrir la vie nocturne des habitants de Tokyo, les liens existants entre certains partis politiques et des sectes, le mépris envers les métis....Louise doit se méfier de tout le monde et chaque personnage a une face cachée. L'enquête est bien menée et le personnage de Louise très attachant.
Le site de Dominique Sylvain

La souffrance des autres, Val McDermid, Le Masque
Carol Jordan qui a été victime d'un viol dans le cadre d'une de ses missions de police, se retrouve à la tête d'une brigade spéciale chargée d'élucider des affaires particulièrement difficiles. Son équipe est composée d'anciens collègues qui se demandent si elle va faire face ainsi que de plus jeunes prêts à tout pour se mettre en avant. Elle besoin d'une équipe solide pour résoudre deux affaires difficiles : l'enlèvement d'un enfant ainsi que la reprise de crimes sexuels très particuliers alors que l'assassin se trouve en hôpital psychiatrique. Elle peut compter sur l'aide de Tom Hill, psychiatre, profileur et amoureux secret pour se sortir du défi auquel elle est confrontée : montrer qu'elle est encore capable de résoudre des enquêtes très difficiles.
Val MacDerlid, nous fait regarder autrement, grâce à Tom Hill, les malades mentaux, leurs souffrances. Elle porte un regard sur l'évolution de nos villes d'où les exclus sont de plus en plus repoussés. Elle montre aussi la difficulté pour la police de garder la mesure entre différents types de crimes quand les médias poussent au spectaculaire. Un beau livre qui donne envie de découvrir d'autres titres de l'auteur.
Le site de val McDermid