Les campagnes se vident. Restent souvent les personnes âgées, isolées dans les hameaux, les villages. C'est le cas dans la Drôme où se passe ce très joli film. Le seul lien avec l'extérieur, c'est souvent le facteur et l'épicier ambulant.. 
Un jour, l'épicier du village est victime d'un accident cardiaque.
Antoine, son fils, qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie et qui n'est pas un roi du contact humain, va le remplacer.
Il emmène dans son retour au pays, sa copine Claire qui, elle aussi, cherche un sens à sa vie en repassant son bac à 26 ans.
Les tournées d'Antoine dans les villages, d'abord prises comme des corvées par lui, vont vite devenir des moments de rencontre, d'échanges..
Sans mythifier la vie à la campagne, les personnes âgées (râleuses, roublardes certaines fois) , le réalisateur Eric Guirado, nous fait sentir l'importance de ces gens qui font le lien entre les hommes. C'est vrai dans les campagnes comme dans les quartiers des grandes villes.