Florence Aubenas, de retour de captivité en Irak donne une conférence de presse. Humour décalé, sans bravache, aucun misérabilisme, aucun héroïsme. François Bégaudeau y voit l'apport de la femme à notre monde. La fin de l'histoire c'est la fin des grands discours théorisants..
Son livre suit le texte original de cette conférence de presse. Il est ponctué de commentaires sur son histoire à lui de petit homme avec les femmes. 
Une écriture où les idées s'enchaînent, se suivent, se poursuivent..
"Si chacun vaut chacun vaut chacun elle est une star, si chacun vaut chacun elle ne vaut pas mieux que chacun elle est un caillou".."Elle est venue leur dire quelque chose qu'ils ne savent pas, en effet, mais quelque chose dont ils sont très loin de se douter. Elle est venue annoncer la fin de l'Histoire"