Comme beaucoup de mère dans les romans d'Olivier Adam, Marie aime ses enfants, mais elle sombre dans la folie 
Elle vit dans le nord de la France (Dieppe?), avec son mari, Stéphane, conducteur de bus scolaire et ses deux enfants qu'elle adore : Lucas et Lise. 
Elle qui a perdu sa sœur Clara, morte dans un accident de la route, été caissière de supermarché, vit (survit) dans sa petite maison, assommée par les calmants. Et puis un  jour, elle est dépannée par un réfugié sur la route et découvre qu'à coté de chez elle, dans sa ville, il y a plus misérable qu'elle : des réfugiés, prêts à tout pour passer en Angleterre. Elle va se donner corps et âmes à ce combat du pot de terre contre le pot de fer, oublier mari et enfants.. Une espèce de fuite en avant, jusqu'à la folie..
Un très beau roman d'Olivier Adam, où la folie d'habitude très présente dans son oeuvre vient se confronter à la misère de ceux qui viennent chercher chez nous ce qu'ils n'ont pas chez eux au risque de leur vie.