Pas facile de se mettre dans la peau et surtout dans la tête de ceux qui ne pensent pas comme nous, dont on ne comprend pas les comportements.
Juliette ne parle pas mais vit pleins de choses dans sa tête. Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut pas faire. Les bons signes et les mauvais signes.... 
Parfois elle devient violente parce qu'elle ne veut pas que quelque chose s'arrête mais comme les autres n'ont rien vu, sa colère épouvante tout le monde.
Heureusement qu'il y a Lucile qui la garde chez elle et qui a la patience d'un ange avec elle. Heureusement qu'il y a les lapins et aussi cette grand-mère placée chez Lucile qui lui raconte des histoires qui ne devraient jamais s'arrêter.. Une sensibilité à fleur de peau..
Pour réfléchir ceux qui ne réagissent pas comme nous : les timides, repliés sur eux-mêmes....
Plus sur Marie Sabine Roger