La deuxième concerne la relation entre nos pratiques culturelles et internet :
Sans surprise, l’étude montre que les pratiques numériques vont de pair avec les pratiques culturelles (sauf pour la télévision que l’internet à tendance à fortement concurrencer voire à remplacer notamment chez les plus jeunes) et qui s’intensifient selon les mêmes facteurs que les pratiques culturelles traditionnelles (âge, éducation, revenu…). L’étude dégage trois profils d’utilisateurs :

  • une population équipée peu engagée dans la culture traditionnelle comme dans la culture numérique ;
  • une population juvénile aux pratiques intenses surtout en matière de communication et peu versée dans les pratiques culturelles traditionnelles ;
  • et un public plus mûr qui a à la fois des pratiques culturelles et numériques.

    A lire sur internet actu