A "free world" mais surtout un monde dur pour les faibles, les immigrés. Angie est une jeune femme sympathique, mère d'un petit garçon dont elle s'occupe épisodiquement le laissant en garde  à ses parents. Elle travaillait dans une agence d'interim pour migrants. Licenciée, elle décide de monter sa propre entreprise avec son amie Rose. Les deux femmes ont l'énergie de la jeunesse et de la beauté. Angie n'a pas froid aux yeux et pas de scrupules. Elle devient une esclavagiste des temps modernes. La force de Ken Loach, comme souvent, est de nous proposer des personnages sympathiques et proches même lorsqu'ils agissent de la pire manière..
"A travers l'histoire d'Angie, formidablement interprétée par Kierston Wareing, et à travers son entourage, enfin, le réalisateur constate: l’oppressé est aussi oppresseur, le cynisme ambiant permet à chacun de se déresponsabiliser, de se dédouaner, le système repose sur ce terrible enchaînement de peur et de violence." ( Lu sur Rue 89)