La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 29 février 2008

Paris, Cédric Klapisch

Comme Higelin en concert, ce film redonne confiance dans la vie, les gens, le collectif, sans grands discours. A l'opposé de notre Président, Cédric Klapisch croit dans l'attention aux autres, dans le respect des personnes.. Le bien que l'on se fait en étant ouvert aux petites choses de la vie.
Et pourtant, c'est parce qu'il va peut-être mourir que le personnage joué par Romain Duris observe autrement les gens qu'il aperçoit de son balcon et qui vont se croiser, se rencontrer.
Les rencontres se font au marché. Lieu de paroles et de toutes les attentions. Celles de Juliette Binoche en tant qu'assistante sociale comme celles de Albert Dumontel, marchand de légumes.
Mais aussi à la boulangerie, avec un rôle haut en couleur et très réaliste joué par Karin Viard.
Paris est le personnage le plus important du film. Il fait le lien, il est le lien.
C'est lui qui fait se rencontrer (grâce aux SMS), un Fabrice Luchini, délirant en professeur de fac vieillissant, tombant amoureux de l'une de ses étudiantes.
Fraçois Cluzet est lui aussi excellent en architecte, voulant faire le bonheur des autres sans leur demander leur avis..
Des destins se croisent, s'entrecroisent et c'est du lien social créé par la ville à travers ses petits commerces, ses rues, ses cafés..
Un très beau Cédric Klapisch. Le sens du monde, de la vie n'est pas du coté de l'arrogance, de l'argent... A nous de vivre d'autres possibles..
C'est ce qu'ont fait tous ces artistes, anonymes le 21 février, venus soutenir l'action d'associations pour un logement digne de tous.

 

jeudi 28 février 2008

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Millenium1, Stieg Larsson, Actes sud

La Suède, un pays que l'on connaît mal. Plutôt reconnu pour son progrès social..
C'est cette réputation que remettent en cause les auteurs de polars comme Mankell et ici Stieg Larsson.
"En Suède, 46 % des femmes ont été exposées à la violence des hommes" .
Cette violence que l'on n'imagine pas dans ce pays où l'égalité des sexes semblait très établie, est l'un des thèmes principaux du roman comme celui du changement dans le patronat suédois, confronté comme les autres à la mondialisation.
C'est surtout l'histoire de Mikael Blomkvist, journaliste spécialisé dans les questions économiques, piégé par un industriel ripou et de Lisbeth Salander,  jeune femme que l'on sent cassée par des souvenirs familiaux. Tous les deux ont été embauchés pour retrouver  Harriet Vanger, héritière d'une riche famille, disparue trente ans auparavant. Ils vont surtout découvrir la réalité de ce petit milieu, très puissant. Collusion avec les nazis, antisémitisme,  racisme, trafics financiers.. Mais aussi des liens familiaux très particuliers plutôt marqués par la jalousie et la haine.
L'histoire de Mikael et Lisbeth n'est pas finie. Elle se prolonge dans Millenium 2 et 3. On en redemande!!

Pour en savoir plus :
L'interview de son éditeur sur Canalobs
Un article sur la Milléniumania sur Bibliobs
Comment Florence Aubenas a été "envahie" par Millenium sur Bibliobs


 

mercredi 27 février 2008

Crayons de couleur a un blog

Un nouveau blog ami est né : celui de "Crayons de couleur".
Il annonce sa prochaine assemblée générale

vendredi 29 février 2008 à 18 heures 30
à la maison des associations de Maroué

Les liens du sang

Les années 70. Le mythe du truand au grand cœur. Gabriel, sort de prison avec une légende derrière lui. Un grand du milieu : grève de la faim, quartier de haute sécurité, animateur d'une émeute.. Mais un cœur tendre presque fleur bleue avec les siens. D'abord son père qui le regarde avec les yeux de l'amour paternel. Sa sœur, gardienne de l'unité familiale. Et François, inspecteur de police, qui a du mal à vivre écartelé entre la fascination qu'il a pour son grand frère et son ambition d'être un grand flic. Tout le monde essaye d'aider Gabriel à tourner la page. Mais comment peut-on travailler dans les réserves d'un super marché quand on a eu l'habitude de flamber ? Comment enquêter sereinement sur le milieu quand son frère est l'une des icônes de celui-ci...
Dès le début du film, tout est joué. Il n'y a plus qu'à attendre une fin inéluctable en rouge sang.
François Cluzet et Guillaume Canet sont très bons en frères amis/ennemis.

 

mardi 26 février 2008

Jours tranquilles à Paris


L'Institut du Monde Arabe propose, cette année,""la Méditerranée des Phéniciens de Tyr à Carthage"". Histoire d'un peuple de commerçants dont on retient surtout sa contribution au développement de l'alphabet. 

Très belle exposition au Sénat. Vlaminck est un peintre très coloré (fauve)
 , surtout au début de son oeuvre. 

"Train et polar" à la Bilipo. Impossible de ne pas visiter cette expo cette année. 

Retour à Marmottan pour revoir leur si belle collection de tableaux de Monet.
Une exposition temporaire propose de découvrir ce que l'oeuvre de Monet a inspiré
à de nombreux artistes américains à son époque mais aussi aujourd'hui.. 

 

Passage au Maghreb des livres. Beaucoup de monde à la Mairie du 13ième. Beaucoup de chaleur.. Rencontré Samia

Premiers pas dans ce nouveau musée parisien : 
la cité nationale de l'histoire de l'immigration.
Une réussite. La volonté de donner de la chair à ce que
certains hommes politiques nous présentent très souvent comme
un problème.
Ici, l'on découvre ce que ces hommes et ces femmes ont apporté
 et apportent à notre pays (culture, force de travail, langue..)

Un musée que notre Président n'a pas souhaité visiter!!!! 
Tant pis pour lui!!!

 

 

C'est Benjamin Franklin qui nous accueille au Musée des Arts et métiers.
Un homme touche à tout : imprimeur, journaliste, homme politique, savant..
Il est connu pour ses travaux dans le domaine de l'électricité, en tant que 
négociateur pour l'indépendance américaine. Mais il s'est aussi intéressé aussi
à l'invention d'une cheminée plus efficace, à cartographier le gulf stream...
Un homme des Lumières!!!

 




lundi 25 février 2008

Retour de Venise

Venise :
c'est la mer, des canaux, des mosaïques, le vaporetto, des bars à vins, les pâtes, une lumière, la lagune, des kms à pied, la couleur, une histoire riche entre Orient et Occident...

samedi 16 février 2008

En attendant Venise : Au bord du monde, Bruno LeFloc'h, Delcourt

Trois histoires du bout de la terre, en noir et blanc.
Pasdbol : où la superstition se retourne contre ceux qui l'agite pour exclure. Là où la mer est plus forte que la folie des hommes.
Voyage au cap : où comment l'amour peut se trouver sur la route du bout des caps dans les yeux d'une belle romanichelle.
La dernière tournée de Fri Ruz : où les morts ont le droit de finir comme ils ont vécus : souls au milieu des leurs.
Beaucoup de tendresse pour cette société rude et solidaire.

Kayak à port Morvan

Grand bleu, mer froide


Source

Beaucoup d'oiseaux au bord des rochers.


Aigrette

 

 

Héron cendré

 

Huitrier pie

Tournepierre

 

vendredi 15 février 2008

Overdose. Jusqu'où ira-t'il?

Simone Veil dans L'Express : "C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger cela à des petits de dix ans! On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés, après la guerre, à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et, aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs, beaucoup d’enseignants parlent -très bien- de ces sujets à l’école."
Relevé sur le blog de Samanthi qui titre : Morbide et déraisonnable

jeudi 14 février 2008

Nus, JB Pouy, Fayard noir

Calo et ses amis du collectif libertaire "Zo" se retrouvent pour leur "université d'été" dans un camping naturiste. "Parce qu'à poil, on ne peut rien cacher". Entre recherche de la pureté idéologique et prise en compte de la réalité, nos héros débattent . Rosa, une gentille retraitée a été assassinée près du camping. Les premiers accusés sont des nomades qui squattent un terrain près du terrain. Les choses se compliquent, quand on apprend que Rosa était la fille du célèbre combattant républicain, Durutti. L'enquête est menée par le collectif entre baignade, plage, débats, apéro.. et rencontres amoureuse ..

mercredi 13 février 2008

Baromètre du développement durable en Bretagne

Un baromètre du développement durable en Bretagne proposé par le réseau Cohérence.
Parmi les questions soumises aux élus bretons :
Votre commune a-t-elle équipé son parc informatique en logiciel libre de bureautique ?
Votre commune soutient-elle l'implantation locale d'acteurs économiques s'impliquant dans le secteur de l’éco-habitat ou d'autres activités à vocation écologique ?
La commune sensibilise-t-elle ses habitants à la consommation de produits locaux ?
Votre commune favorise-t-elle l'implantation d'activités de production d'énergie renouvelable?
Votre commune favorise-t-elle le développement de la filière bois-énergie ?

Une démarche intéressante en cette période d'élections municipales.

Pour participer à la démarche du baromètre.

mardi 12 février 2008

A propos de la gifle!!!

A propos de l'affaire de la gifle de cet enseignant de technologie du nord de la France.

Ce billet du blog de LoFi signalé par Philippe Wattrelot du CRAP correspond bien à ce que je pense aussi .

"Un problème de ce type ne peut à mon avis qu'être unique et de ce fait ne trouver qu'un règlement local. Chaque élève est unique, chaque prof est unique, chaque situation conflictuelle est unique. Comment dans ces conditions pouvoir donner son avis sur tel ou tel aspect du problème. Je ne connais ni l'élève, ni le collègue. Il est  donc hors de question de faire de l'un ou de l'autre une victime expiatoire ou  un héros de la "cause". "

"Surtout, une fois de plus, nombreux furent mes collègues à profiter de ce fait "d'hiver " (cette période de l'année est toujours celle où la fatigue aidant les conflits sont les plus nombreux dans les classes) pour déverser une bile haineuse vers les élèves en général. Je ne comprends pas comment on peut haïr à ce point ceux pour qui on est au service. La palme en revient au SNALC qui ose avancer l'expression "légitime défense" dans le texte de sa pétition. A quand les cours de self-défense à l'IUFM ? Voilà du concret ! "

"Je ne pense pas que la profession sorte grandie de ces mouvements de solidarité à tous prix sans discernement. Évidemment, on est tous solidaire vis à vis du traitement médiatique et de la manière dont on a pu traiter ce prof (garde à vue ...). Mais peut-on raisonnablement aller au-delà ? Soit c'est vraiment un geste malheureux et auquel cas on ne se montre pas vraiment solidaire avec lui en le transformant en symbole vivant du "droit à la baffe" qu'il récuserait alors; soit il fait partie de cette minorité de collègues qui humilie les élèves et avec qui je n'ai pas envie de faire jouer la solidarité  car le jour où je devrais défendre un collègue qui le mérite on aura perdu toute crédibilité."

 

lundi 11 février 2008

Retour au Légué

 

Retour en Bretagne : grand beau !!!

Fini les Gypaètes barbus, les vautours fauves..
retrouvailles avec les bernaches, mouettes rieuses, cormorans..

Photos : Myriam

dimanche 10 février 2008

Adèle chante!!

Une soirée très douce à Bleu Pluriel. Adèle chante . Humour et tendresse. La poésie dans la vie quotidienne : la pôele que l'on lave, les courses au supermarché..
En savoir plus sur son site

LUCY
Paroles et musique Adèle

J'm'épile mais quoi que j'fasse
Y'a toujours un poil qui dépasse
Coté pile ou coté face

Ça m'rase tout c'qu'i faut faire
Par devant par derrière
Ça m'exaspère

J'voudrais rev'nir au temps d'Lucy
C'était au poil, un paradis
Femmo-sapiens sans pince
A épiler
Femme des cavernes sans mousse
A raser
Poilue velue d’la tête aux pieds

Lire la suite

samedi 9 février 2008

La tête dans les nuages

Une semaine en classe transplantée dans les Pyrénées.
Vivre pour de vrai l'interdisciplinarité, d'autres façons de travailler avec les élèves, entre enseignants..
Beaucoup de plaisir, la tête dans les nuages (au Pic du midi pour essayer de faire cuire des pâtes)
Pour retrouver nos aventures (voir les archives journalières)


samedi 2 février 2008

Champagne pour Higelin

Une soirée vivifiante hier soir au Quai des rêves. Un Jacquot en pleine forme. Il nous a emmené, au fil d'une histoire dont il a le secret, dans son monde merveilleux. Poésie, tendresse, amour, amitié.. De nouveaux titres et des chansons plus anciennes revisitées sur des airs rock.
Une soirée pour redonner du goût à la vie, aux petites choses . Une soirée  opposée à l'atmosphère ambiante de repli sur soi, de compétition, d'argent qui apparaît et disparaît mais pour une toute petite partie de la population.

Tombé du ciel
Tombé du ciel à travers les nuages
Quel heureux présage pour un aiguilleur du ciel
Tombé du lit fauché en plein rêve
Frappé par le glaive de la sonnerie du réveil
Tombé dans l'oreille d'un sourd
Qui venait de tomber en amour la veille
D'une hôtesse de l'air fidèle
Tombée du haut d'la passerelle
Dans les bras d'un bagagiste un peu volage
Ancien tueur à gages
Comment peut-on tomber plus mal

La suite

Le site de Jacques Higelin