Utiliser les jeux olympiques pour faire pression sur le gouvernement chinois.
C'est ce que propose Amnesty International . Elle insiste particulièrement sur :
Des promesses non tenues et des violations persistantes :

- Peine de mort

- Détention arbitraire dont « rééducation par le travail »

- Entraves à la liberté des médias et répression sur Internet

- Harcèlement des défenseurs des droits humains

De son coté, reporters sans frontières invite à manifester virtuellement contre la censure sur Internet et tout particulièrement en Chine.

En ce moment la répression est très violent au Tibet après des manifestations s'élevant contre le faite que :

  • Aujourd'hui, il y a plus de chinois habitant au Tibet que de tibétains.
  • Le contrôle démographique est appliqué aux femmes tibétaines, avec avortements et stérilisations forcés.
  • La langue tibétaine est amenée à disparaître car le chinois est la seule langue autorisée dans les écoles.
  • Des milliers de monastères ont été dévastés.
  • Il est interdit de détenir un portrait du dalaï-lama.
  • Les moines sont astreints à des séances de rééducation intensives.
  • La torture est généralisée dans les prisons.
  • 85% des forêts ont été exploitées et ont aujourd'hui disparu.
  • D'importants entrepôts de déchets nucléaires entraînent de nouvelles pollutions.

    A voir sur Free Tibet