La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 12 mai 2008

Souvenirs d'Étonnants voyageurs 2008



Comme chaque année, le festival est l'occasion de rencontrer, écouter des auteurs déjà connus et d'en découvrir de nouveaux. Les lectures ne sont pas toujours ensuite au niveau du plaisir ressenti au moment des débats.. Mais cela fait partie du jeu..
Cette année, le débat "sur les routes d'Orient" a été très riche. Pourquoi partons nous? Pourquoi cherchons nous l'exotisme? Rory Mac Lean a suivi la trace des hippies qui partaient en Inde pour changer la vie en se changeant. .  Nous occidentaux, souvent, souhaitons l'authenticité lors de nos voyages même à l'intérieur de notre pays mais par notre présence, nous érodons ce que nous touchons (Pierre Jourde) .. 
Colunn Mccan participait au débat "le nom du monde est poésie" pour son roman "Zoli". En présence du musicien Titi Robin. Il a dit la traque des tziganes en tous temps, tous lieux..
Valerio Evangelisti, dans un premier polar ("Nous ne sommes rien, soyons tout"), non fantastique, raconte la montée des mafias dans le syndicalisme des dockers américains..
Ancien correspondant en Irlande de Libération, Sorj Chalendon, raconte sa rencontre avec un militant de l'IRA qui deviendra l'un des bras droits de Gerry Adams. Quand il apprendra que cet homme, devenu un ami, était en fait un espion au service du Royaume Uni, il ne pourra dire sa peine, sa colère qu'à travers un roman : "Mon traître".
Boualem Sansal avec une voix douce et calme présente l'histoire de ce nazi, enfui en Syrie puis en Egypte et qui deviendra mercenaire au service de l'armée de libération algérienne. Il s'installera en Algérie.. Boualem a fait un roman de cette histoire («le Village de l'Allemand»). Ce sont les enfants de cet homme, germano-algériens qui découvrent l'histoire cachée de ce père qui a participé à la Shoah et est reconnu comme un héros par les algériens.
Découvert aussi la très belle nouvelle collection Rivages/casterman/noir de bandes dessinées. Le projet est de reprendre des grands textes du roman noir avec l'aide des illustrateurs comme : Myles Hyman, Baru, Joe G Pinelli..
Une très belle exposition tirée du livre d'Olivier Jobard : "Kingsley, itinéraire clandestin"
qui fait réfléchir sur notre politique actuelle en matière d'immigration..

Etonnants voyageurs 2008

Des livres, des écrivains mais aussi la mer au pied du festival.