Ce nouveau roman de Valerio Evangelisti fait écho à "Sur les Quais", la BD découverte à St Malo.
On n'imagine pas l'importance du mouvement syndical aux Etats Unis dans les années vingt, ni ces liens avec le mouvement communiste. Sa puissance gêne, bien sur le patronat mais il intéresse aussi le grand banditisme. Eddie Lombardo fait partie d'une famille de syndicalistes italo-américains . Peu tenté par le travail, il pense d'abord au proxénétisme puis devient mouchard au service du patronat. Il va petit à petit monter les échelons du syndicat ILA qui ménage plus les intérêts des patrons que ceux des dockers. Tout au long du roman, l'histoire d'Eddie nous conduit à découvrir les guerres d'influence pour contrôler le marché du travail dans les ports entre des syndicats tenus par les communistes ou par la maffia avec en arrière plan l'influence du patronat et du politique.  Le personnage d'Eddie n'a pas grand chose pour lui sinon sa capacité à nager en eau trouble.. Les seuls personnages qui gardent une certaine humanité dans ce roman sont les femmes. Elles sont courageuses et sont les seules à s'opposer aux parrains de la mafia.
Un livre sombre et très intéressant pour mieux connaitre cette période de l'histoire américaine.
Ce qu'en dit Jean Marc Laherre

Le site de Valerio Evangelisti (mais c'est en Italien)