Redécouvert le très beau site de François Bon, à travers deux articles.

Le premier sur facebook : "toutefois, je considère l’outil non pas comme un outil privé, mais une plate-forme donnant à celles et ceux qui le souhaitent un accès facile à mon actu et mon travail : donc j’ai beaucoup d’amis, merci à elles et eux".

Le deuxième sur les prix littéraires et en particulier le prix Louis Guilloux : "La littérature est invention, mais aussi intervention. Par Louis Guilloux, nous apprenons que l’un peut se conjuguer avec l’autre. Allons-y au culot : pourquoi ne pas récompenser un site Internet ?" "sortons du camp retranché de la littérature produit de consommation. C’est vital des deux côtés. Prix Louis Guilloux : un an d’accueil d’un auteur dans votre département, pour un projet d’écriture, et un partenariat de fond avec une bibliothèque, un lycée, un lieu de travail, la possibilité d’inviter d’autres auteurs pour des lectures, etc..."

Je trouve très riche cette ouverture aux nouveaux supports numériques, cette volonté d'appropriation . L'envie d'en faire des outils vivants, comme les prix littéraires..