J'aime beaucoup Georges P. Pelecanos, découvert grâce à Claude Mesplède. J'ai dévoré : "Funky guns", "blanc comme neige", "tout se paye"..
Peut-on échapper à son  destin? C'est la question que se posent les deux héros principaux de ce livre : Lorenzo Brown et Rachel Lopez. 
Lorenzo a vécu le parcours des jeunes des cités de Washington : guetteur, vendeur de drogue, criminel, taulard.. Il a décidé d'essayer de changer de vie. Devenu employé d'une association de défense des animaux maltraités, il s'emploie à sensibiliser les propriétaires à soigner correctement leurs animaux et il y a du travail!!! Avant de les menacer de faire appel à la police. Il vit, de son coté,  avec sa chienne Jasmine..
Rachel, est agent de probation. Elle visite les détenus libérés pour vérifier leur "insertion professionnelle" et leur abstinence en matière de drogue ou d'alcool. Elle a du mal à faire la morale aux autres car elle même, est alcoolique..
Rachel et Lorenzo se sont rencontrés aux narcotiques anonymes, un des seuls lieux où ils trouvent une certaine fraternité.
Tous les jours, ils sont confrontés à la violence, à la tentation de replonger..
Pelecanos, même s'il n'est pas naïf, croit que l'on peut changer son destin même si c'est très difficile. Il n'accepte pas ce parcours imposé pour cette jeune fille croisée par Lorenzo dans la rue :
" Elégante à 15 ans, mère à seize. Niquée et oubliée par un mec dont elle n'entendra plus parler. Elle s'est débrouillée pour que sa mère soit grand-mère a trente deux ans. (..) Dans quinze ans? Eh bien, elle sera grand-mère à son tou et cette jolie jeune fille ressemblera à toutes les petites mémères qu'on voit dans le bus"..
Pelecanos a un oeil tendre pour tous ces personnages, quels qu'ils soient,quoi qu'ils fassent car il sait que grandir dans ce type de quartier conduit presque inévitablement à la délinquance mais il a de la tendresse pour celles ou ceux qui refusent ce destin tout tracé..