La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 27 février 2008

Crayons de couleur a un blog

Un nouveau blog ami est né : celui de "Crayons de couleur".
Il annonce sa prochaine assemblée générale

vendredi 29 février 2008 à 18 heures 30
à la maison des associations de Maroué

lundi 25 février 2008

Retour de Venise

Venise :
c'est la mer, des canaux, des mosaïques, le vaporetto, des bars à vins, les pâtes, une lumière, la lagune, des kms à pied, la couleur, une histoire riche entre Orient et Occident...

vendredi 15 février 2008

Overdose. Jusqu'où ira-t'il?

Simone Veil dans L'Express : "C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger cela à des petits de dix ans! On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés, après la guerre, à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et, aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs, beaucoup d’enseignants parlent -très bien- de ces sujets à l’école."
Relevé sur le blog de Samanthi qui titre : Morbide et déraisonnable

mercredi 13 février 2008

Baromètre du développement durable en Bretagne

Un baromètre du développement durable en Bretagne proposé par le réseau Cohérence.
Parmi les questions soumises aux élus bretons :
Votre commune a-t-elle équipé son parc informatique en logiciel libre de bureautique ?
Votre commune soutient-elle l'implantation locale d'acteurs économiques s'impliquant dans le secteur de l’éco-habitat ou d'autres activités à vocation écologique ?
La commune sensibilise-t-elle ses habitants à la consommation de produits locaux ?
Votre commune favorise-t-elle l'implantation d'activités de production d'énergie renouvelable?
Votre commune favorise-t-elle le développement de la filière bois-énergie ?

Une démarche intéressante en cette période d'élections municipales.

Pour participer à la démarche du baromètre.

mardi 12 février 2008

A propos de la gifle!!!

A propos de l'affaire de la gifle de cet enseignant de technologie du nord de la France.

Ce billet du blog de LoFi signalé par Philippe Wattrelot du CRAP correspond bien à ce que je pense aussi .

"Un problème de ce type ne peut à mon avis qu'être unique et de ce fait ne trouver qu'un règlement local. Chaque élève est unique, chaque prof est unique, chaque situation conflictuelle est unique. Comment dans ces conditions pouvoir donner son avis sur tel ou tel aspect du problème. Je ne connais ni l'élève, ni le collègue. Il est  donc hors de question de faire de l'un ou de l'autre une victime expiatoire ou  un héros de la "cause". "

"Surtout, une fois de plus, nombreux furent mes collègues à profiter de ce fait "d'hiver " (cette période de l'année est toujours celle où la fatigue aidant les conflits sont les plus nombreux dans les classes) pour déverser une bile haineuse vers les élèves en général. Je ne comprends pas comment on peut haïr à ce point ceux pour qui on est au service. La palme en revient au SNALC qui ose avancer l'expression "légitime défense" dans le texte de sa pétition. A quand les cours de self-défense à l'IUFM ? Voilà du concret ! "

"Je ne pense pas que la profession sorte grandie de ces mouvements de solidarité à tous prix sans discernement. Évidemment, on est tous solidaire vis à vis du traitement médiatique et de la manière dont on a pu traiter ce prof (garde à vue ...). Mais peut-on raisonnablement aller au-delà ? Soit c'est vraiment un geste malheureux et auquel cas on ne se montre pas vraiment solidaire avec lui en le transformant en symbole vivant du "droit à la baffe" qu'il récuserait alors; soit il fait partie de cette minorité de collègues qui humilie les élèves et avec qui je n'ai pas envie de faire jouer la solidarité  car le jour où je devrais défendre un collègue qui le mérite on aura perdu toute crédibilité."

 

samedi 9 février 2008

La tête dans les nuages

Une semaine en classe transplantée dans les Pyrénées.
Vivre pour de vrai l'interdisciplinarité, d'autres façons de travailler avec les élèves, entre enseignants..
Beaucoup de plaisir, la tête dans les nuages (au Pic du midi pour essayer de faire cuire des pâtes)
Pour retrouver nos aventures (voir les archives journalières)