La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 29 septembre 2007

Fin de l'histoire, François Bégaudeau, Verticales

Florence Aubenas, de retour de captivité en Irak donne une conférence de presse. Humour décalé, sans bravache, aucun misérabilisme, aucun héroïsme. François Bégaudeau y voit l'apport de la femme à notre monde. La fin de l'histoire c'est la fin des grands discours théorisants..
Son livre suit le texte original de cette conférence de presse. Il est ponctué de commentaires sur son histoire à lui de petit homme avec les femmes. 
Une écriture où les idées s'enchaînent, se suivent, se poursuivent..
"Si chacun vaut chacun vaut chacun elle est une star, si chacun vaut chacun elle ne vaut pas mieux que chacun elle est un caillou".."Elle est venue leur dire quelque chose qu'ils ne savent pas, en effet, mais quelque chose dont ils sont très loin de se douter. Elle est venue annoncer la fin de l'Histoire"

 

mardi 25 septembre 2007

Verre froid, Piergiorgio Di Cara, Métailié

Salvo Riccobono, inspecteur, mis sur la liste noire de la Cosa Nostra est envoyé en Calabre pour le "mettre au vert" .
Il essaye de retrouver un équilibre dans un nouveau cadre de travail, de vie..
Une enquête banale sur une petite affaire de drogue va le confronter à un ennemi aussi dangereux que le précédent : la mafia calabraise, la 'Ndrangheta.
Une vie de planque, de stress, d'écoutes téléphoniques.. Qui va craquer le premier ?
Entre désabusement et conviction, Salvo essaye de faire le mieux possible son métier.
"Je voudrais lire, à la lumière faible de la lampe d'angle, assis sur le fauteuil de la cheminée . Réussir à me sentir comme le personnage d'un roman. Remplir les  vides, surtout ne pas m'y opposer, les laisser hors de l'âme, sur le seuil de la porte, le long de l'escalier (..)
Mais je n'en suis pas capable . Le temps n'est pas une page blanche sur laquelle on peut écrire . La vie n'est pas l'écran d'un ordinateur. Les pensées ne sont pas des doigts qui appuient sur les touches"
Un très beau livre traduit par Serge Quadruppani

Un autre livre du même auteur : L'âme à l'épaule


 

dimanche 23 septembre 2007

Boualem SANSAL n'est pas autorisé à venir rencontrer ses lecteurs à Ploufragan

Armorice, organisme qui regroupe des comités d'entreprise pour une mutualisation des moyens et une centralisation des informations . C’est  dans un esprit de coopération entre les Comités d’Entreprises que l’association est née.
Elle s'efforce de promouvoir la solidarité entre petits et grands CE, d'autres types de voyages plus respectueux des pays d'accueil, d'autres formes de consommation en particulier pour Noël avec un partenariat avec Artisans du Monde.

Depuis plusieurs années, Armorice organise un prix des lecteurs. Cette année, avant la désignation du lauréat, une série de rencontres avec des auteurs est prévue. Cette semaine l'affiche est très attirante :

Boualem SANSAL, François MASPERO et Gisèle PINEAU
Les auteurs de Harraga de L'ombre d'un photographe, Gerda Taro et Fleur de Barbarie sont les invités de ces coulisses de septembre. Rencontres, débats et convivialité sont au programme:
  • Mardi 25 septembre à 20h30: Boualem SANSAL auteur de "Harraga" à la Médiathèque de Ploufragan
  • Mardi 25 septembre à 20h30: François MASPERO auteur de "L'ombre d'un photographe, Gerda Taro" à la Bibliothèque de Paimpol
  • Mercredi 26 septembre à 20h30: François MASPERO à la Bibliothèque de Lamballe (Rencontre dédicace à la Nouvelle Librairie à Saint-Brieuc, 16h)
  • Jeudi 27 septembre à 18h: Gisèle PINEAU auteur de "Fleur de Barbarie" à la Bibliothèque de Quévert
  • Vendredi 28 septembre à 20h30: Gisèle PINEAU à la Bibliothèque de Plédran

Et surprise de dernière minute : Boualem SANSAL n'est pas autorisé à venir en France. Son visa ne lui a pas été délivré...
Dans quel pays vivons-nous?

samedi 22 septembre 2007

Kiki de Montparnasse, Catel-José Louis Bocquet, Casterman

Montparnasse, 1917-1953.

Alice Prin quitte Chatillon sur Seine et sa grand-mère pour débarquer à Paris. La petite provinciale va devenir l'amie voire l'amante de nombreux artistes du mouvement surréaliste. Elle va rencontrer Breton, Tzara, Eluard, Duchamp, Cocteau, Fujita..et surtout Man Ray. Tous ces artistes sont concentrés sur leur oeuvre. Kiki, elle mange la vie à pleine dent : amour, sexe, alcool, drogue..

Avant l'heure, elle va être une femme libre, libérée. Un très beau livre de Catel et José Louis Bocquet.

jeudi 20 septembre 2007

Man Ray et Kiki de Montparnasse

En dégustant le dernier livre de Catel et José Louis Bocquet : Kiki de Montparnasse, on côtoie tous les grands de son époque : Breton, Tsara, Cocteau, Eluard.
Elle a été la compagne du grand photographe Man Ray

samedi 15 septembre 2007

Hubert Artus sur Rue 89

Hubert Artus nous propose de vraies rencontres avec les auteurs comme Pierre Pelot dont j'attends le livre avec impatience, Eric Halphen.
Mais aussi nous aide à comprendre l'esprit de cette nouvelle rentrée littéraire, d'en extraire les livres qui vont nous toucher . J'ai déjà repéré les nouveaux romans de Philippe Claudel : "Le rapport de Brodeck" , de François Bégaudeau  : "Fin de l’histoire" (Verticales), d'Olivier Adam : "A l’abri de rien"  (L’Olivier), de Magyd Cherfi : "la trempe", Actes Sud....