La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 15 juillet 2008

Nous vieillirons ensemble, Camille de Peretti, Stock

Les bégonias est une maison de retraite située en banlieue parisienne. Ce roman nous fait partager une journée de la vie des "habitants" de cette petite collectivité : personnes âgées, personnel soignant et de service, directeur, visiteurs. 
On y découvre les difficultés à vivre en collectivité pour des personnes qui ont été autonomes toute leur vie. Les amitiés entre voisines de chambre mais aussi  la jalousie qui peut survenir .. On est ému par l'amour qui vient  entre un grand père et une grand mère.. 
Camille de Peretti nous dit la culpabilité des parents des résidents de cette maison de retraite mais aussi la difficulté à supporter des personnes qui deviennent insupportables..
Cette résidence est aussi un lieu de vie où une infirmière peut devenir l'amante du fils d'une patiente ou encore du Directeur de l'établissement.
Nous vivons avec les résidents des moments tous simples de la vie de tous les jours, d'autres plus difficiles à vivre : la mort d'un proche, la maladie mentale..
Ce livre nous dit que l'on peut se "blinder" pour tenir dans un lieu où l'on côtoie la mort tous les jours ou, au contraire, choisir de  donner de la tendresse, de la compréhension comme le fait l'aide soignante antillaise.
Un très beau roman sans angélisme sur la fin de vie, sur le vieillissement, sur ce qui change quand on vieillit mais aussi sur tout ce qui continue à exister : l'amour, l'amitié, la tendresse, la jalousie..
L'auteur s'est inspirée de la Vie mode d'emploi de Georges Perec pour mettre en place les contraintes qui lui ont permis d'écrire ce livre..

mercredi 9 juillet 2008

Drama city, Georges P. Pelecanos, Points Seuil

J'aime beaucoup Georges P. Pelecanos, découvert grâce à Claude Mesplède. J'ai dévoré : "Funky guns", "blanc comme neige", "tout se paye"..
Peut-on échapper à son  destin? C'est la question que se posent les deux héros principaux de ce livre : Lorenzo Brown et Rachel Lopez. 
Lorenzo a vécu le parcours des jeunes des cités de Washington : guetteur, vendeur de drogue, criminel, taulard.. Il a décidé d'essayer de changer de vie. Devenu employé d'une association de défense des animaux maltraités, il s'emploie à sensibiliser les propriétaires à soigner correctement leurs animaux et il y a du travail!!! Avant de les menacer de faire appel à la police. Il vit, de son coté,  avec sa chienne Jasmine..
Rachel, est agent de probation. Elle visite les détenus libérés pour vérifier leur "insertion professionnelle" et leur abstinence en matière de drogue ou d'alcool. Elle a du mal à faire la morale aux autres car elle même, est alcoolique..
Rachel et Lorenzo se sont rencontrés aux narcotiques anonymes, un des seuls lieux où ils trouvent une certaine fraternité.
Tous les jours, ils sont confrontés à la violence, à la tentation de replonger..
Pelecanos, même s'il n'est pas naïf, croit que l'on peut changer son destin même si c'est très difficile. Il n'accepte pas ce parcours imposé pour cette jeune fille croisée par Lorenzo dans la rue :
" Elégante à 15 ans, mère à seize. Niquée et oubliée par un mec dont elle n'entendra plus parler. Elle s'est débrouillée pour que sa mère soit grand-mère a trente deux ans. (..) Dans quinze ans? Eh bien, elle sera grand-mère à son tou et cette jolie jeune fille ressemblera à toutes les petites mémères qu'on voit dans le bus"..
Pelecanos a un oeil tendre pour tous ces personnages, quels qu'ils soient,quoi qu'ils fassent car il sait que grandir dans ce type de quartier conduit presque inévitablement à la délinquance mais il a de la tendresse pour celles ou ceux qui refusent ce destin tout tracé..

 

jeudi 3 juillet 2008

Appel pour le livre !!

"En favorisant la richesse, la diversité et le renouvellement de la création et de l’édition, en lieu et place d’une standardisation si courante dans de multiples secteurs aujourd’hui, en permettant une variété et une densité de points de vente du livre particulièrement remarquables, en privilégiant une véritable concurrence au détriment de la « loi de la jungle » et en maintenant des prix beaucoup plus accessibles que dans la majorité des autres pays développés, le prix unique du livre est une chance pour le consommateur, pour le lecteur et pour notre culture."
Vous pouvez lire l'ensemble de l'appel et le signer à l'adresse suivante : http://pourlelivre.wordpress.com/