La Mer pour horizon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 18 janvier 2005

« Donner autant à ceux qui ont moins »

" La notion d’équité, elle, part de l’idée que, en réalité, l’offre scolaire n’est pas homogène et que les élèves socialement différents ne sont pas dans des situations identiques. Pour tendre vers cet idéal d’égalité des chances, il faut dès lors pratiquer l’équité, répartir les moyens pour favoriser les défavorisés. Alors que l’école française fonctionnait selon un modèle théorique d’égalité des chances, nous découvrons que, dans une société inégalitaire, non seulement l’école reproduit les inégalités, mais aussi qu’elle en « rajoute une couche » car elle ne parvient pas à proposer la même offre scolaire à tous "

"Actuellement, s’ajoute au scandale de la reproduction sociale (les enfants d’ouvriers deviennent le plus souvent ouvriers) un second scandale : l’école parvient à persuader ceux qui échouent qu’ils n’ont aucune légitimité pour se saisir des questions scolaires puisque leur orientation résulte de leur indignité scolaire. "


François Dubet

 

 

lundi 3 janvier 2005

La mal info

"La mal info", une étude menée par l'Observatoire du débat public (ODP), dont les conclusions ont été livrées en avant-première au Monde, donne une idée sur les nouvelles habitudes de consommation de l'information, au moment où la presse écrite payante traverse des difficultés, où les journaux gratuits prennent leur essort dans les principales villes françaises, où la radio n'a jamais été aussi écoutée, où l'audience des sites Internet est en constante progression, où les magazines d'investigation se développent à la télévision."(.....) ... "Enfin, le besoin de maîtriser son "alimentation" en information face à l'omniprésence des médias conduit également certaines personnes interrogées par l'ODP à décider de se mettre à la diète, explique Denis Muzet, son président. Il s'agirait de n'accéder aux médias qu'à quelques moments choisis, en privilégiant l'analyse en profondeur. Une sorte de diète de l'information face à une "mal info" grandissante." Le Monde 23/12/04

dimanche 2 janvier 2005

Aux noms de la loi

Lu dans le "Monde 2" du 24 décembre : un article très riche sur la transmission des patrimoines. "Il n'y a plus de règle au dessus d'eux (les parents), mis à part les déterminismes sociaux qui les guident dans leurs choix. Une étape supplémentaire est franchie dans la disjonction entre parentalité et généalogie. L'enfant devient un peu plus "la chose" de ses deux parents, un peu moins celle des deux lignées".